• Pensionnats autochtones: des enfants qu'on ne peut oublier

    Il y a 11 jours - Par Chatelaine

    Photo : La Presse Canadienne/Sean Kilpatrick
    Des fleurs, des peluches et de petites chaussures de toutes les couleurs. La photo, prise devant le pensionnat de Kamloops, en Colombie-Britannique, frappe par sa symbolique. La découverte des sépultures non identifiées de 215 enfants autochtones à cet endroit, puis de 751 autres à Marieval, en Saskatchewan, en a secoué plus d'un, cet été.
    Comment a-t-on pu arracher à leur mère et à leur père plus de 150 000 enfants et les enfermer dans des « écoles » où ils subissaient des sévices sexuels, de la maltraitance et de la malnutrition? Érigés en...
    Lire la suite ...