• Beauté écolo: les petits pots passent au vert

    Il y a 2 mois - Par Chatelaine

    Pour Karine Chartier, tout a commencé par des problèmes de peau. « Je souffrais de rosacée », dit l'esthé-ticienne de 36 ans, dont le teint de porcelaine ne conserve aucune trace de rougeurs. Elle s'est rendu compte qu'elle réagissait moins aux produits de beauté sans additifs chimiques, et de fil en aiguille, elle est passée à des propositions naturelles. Ses nettoyants et ses crèmes hydratantes d'abord, puis son shampooing et son maquillage. Quand, en 2014, est venu le temps d'ouvrir son propre salon d'esthétique avec une amie de longue date, le choix était évident. À La Loge, leur joli...
    Lire la suite ...