• Avec ou sans soutif ? Pour le meilleur et pour le pire

    Il y a 1 mois - Par Chatelaine

    Dès les premiers jours de la pandémie, j'ai replié mes soutiens-gorges à armatures tout au fond de mon tiroir. Ils y sont encore. La plupart du temps, je choisis ma bralette préférée, dont le nylon élimé offre à peu près la tenue d'un mouchoir. Et souvent, je ne porte rien du tout.
    Je ne suis pas la seule à avoir profité des restrictions imposées par la COVID-19 pour déconfiner ma poitrine. De nombreuses amies m'ont avoué avoir agi de même. Des mouvements tels le No Bra ou le Slow Bra ne datent pas d'hier, mais ils ont pris un véritable essor ces derniers mois. Pendant l'année qui vient de...
    Lire la suite ...