• Dans la littérature érotique féminine, le cliché du millionnaire vend

    Il y a 1 mois - Par RTL Info

    Le châtelain dans "Histoire d'O", le patron milliardaire dans "Cinquante nuances de Grey", et maintenant le richissime mafioso dans "365 jours": dans la littérature érotique écrite par des femmes, le cliché de l'amant archifortuné vend bien.
    "365 jours", dont les éditions Hugo et Cie sortent les trois tomes en français en mai, juin et juillet, est le dernier avatar en date d'un genre littéraire bien établi, après quelques best-sellers, la "romance" pimentée par des scènes torrides.
    Ce roman en trois tomes signé de la Polonaise Blanka Lipinska s'est vendu à 1,7 million d'exemplaires en...
    Lire la suite ...